Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 09:01

En kiosque : L'Univers en relief et en couleurs

CEEHS14 210x254Avec le télescope spatial Hubble, l’astronomie moderne a changé d’époque. Elle a sans doute connu l’une de ses grandes révolutions. La première de ces révolutions avait eu lieu quatre cents ans plus tôt, en 1610, lorsque Galilée, en utilisant un autre instrument de pointe pour explorer le ciel (sa modeste lunette), avait découvert l’agencement du Système solaire. Une autre s’est jouée à la fin des années 1920, quand l’Américain Edwin Hubble a découvert, grâce au télescope de 2,5 m du mont Wilson, en Californie, la vraie nature des galaxies et surtout, l’expansion de l’Univers.

Sur le plan scientifique, les progrès permis par le télescope spatial ne constituent certainement pas des ruptures aussi importantes. Bien sûr, les clichés à la fois détaillés et profonds acquis depuis l’orbite au cours de ces vingt années de surveillance cosmique ont révélé bien des phénomènes astrophysiques. Des collisions dans le Système solaire, à l’aspect des galaxies les plus lointaines, sans oublier les secrets de la naissance des étoiles, les pages de ce hors-série ne manquent pas de le rappeler. Mais la véritable révolution de Hubble se situe surtout sur un autre plan : celui de l’image.

Conçu dans les années 1970, en pleine ère de la photo argentique, l’instrument, en partie grâce à ses retards, a été équipé de capteurs électroniques. Puis, rapidement, de CCD. Situé dans le meilleur des sites – le vide spatial –, Hubble a été le premier à montrer l’Univers en relief et en couleurs. En quelques années, au rythme de ses images, le brouillard qui ternissait toutes les images des corps célestes s’est entièrement dissipé. L’Univers est devenu net, transparent et haut en couleur. Au point que le grand public l’a vraiment vu pour la première fois et que les astronomes ne l’ont plus vu de la même manière. C’est cela, la révolution Hubble.

Philippe Henarejos

En kiosque et téléchargeable en kiosque numérique

Le hors-série ainsi que le DVD* spécialement édité à l'occasion des 20 ans d'Hubble sont offerts lorsque vous vous abonnez au magazine.

*Film documentaire Eyes on the sky, produit par l'Agence spatiale européenne.

Share

Repost 0
Ciel & Espace - dans Echos
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 12:15

Cryosat : le satellite des glaces

cryosat2_esa_left.jpgPodcast audio avec Eric Pérez, directeur du développement Observation de la Terre et Science, Astrium. A écouter ou ré-écouter, suite au lancement du satellite européen Cryosat-2, ce jeudi 8 avril, de la base de Baïkonour (Kazakhstan).

C'est une mission ambitieuse : mesurer la hauteur et l'épaisseur des calottes polaires et de la banquise. Le tout au centimètre près et pendant plus de trois ans.

Le troisième satellite du programme d'exploration de la Terre de l'Agence spatiale européenne est très attendu. Après un premier échec au lancement il devrait, depuis des latitudes très élevées, et ce, grâce au premier altimètre radar hyperfréquence tous temps, fournir aux scientifiques des mesures indispensables.

En observant le couvert glaciaire de la Terre, et en particulier, en montrant les changements qui affectent les régions polaires, ce satellite des glaces devrait contribuer à mieux comprendre la dynamique des masses glaciaires dans un contexte de variation climatique majeure.

Ecouter


Share

Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 07:11

20080701_AlainC_38.jpgIl y a tout juste vingt ans, le télescope spatial Hubble était déployé dans l’espace. Avec des années de retard, un budget qui avait explosé toutes les lignes rouges et une optique défaillante — mais à l’époque on l’ignorait encore —, le “meilleur ambassadeur de la Nasa” s’installait sur orbite pour durer.

Et démontrer qu’en matière d’astronomie spatiale, comme pour les programmes de vols habités, le “temps long” est bien la règle commune. Ainsi, on a coutume de dire qu’une expérience spatiale égale aujourd’hui le temps d’une vie de chercheur. Un quart de siècle de travail, minimum, pour ceux qui ont la chance d’être associés à une telle aventure !


On appréciera donc d’autant plus de découvrir les projets des nouvelles missions sélectionnées récemment par le comité du programme scientifique de l’Agence spatiale européenne : Euclid, Plato et Solar Orbiter. Deux d’entre elles seront choisies l’an prochain pour un lancement vers 2017. Euclid devrait cartographier les galaxies de l’Univers pour en explorer le côté sombre et obscur. C’est l’une des plus grandes énigmes de la cosmologie moderne.

Plato, elle, doit poursuivre les missions de Corot et de Kepler, pour la recherche d’exoplanètes et l’étude sismique de leurs étoiles. C’est là aussi l’une des aventures les plus enthousiasmantes de cette époque : la recherche d’autres systèmes et d’autres terres.

Quant à Solar Orbiter, il devrait s’approcher du Soleil à 62 rayons solaires seulement et observer, avec une résolution spatiale unique, les événements dans la couronne et à la surface de notre étoile. Au moment où l’on pointe du doigt l’importance de l’activité du Soleil sur nos communications et nos conditions de vie, son étude est plus que jamais nécessaire.


Bref, s’il fallait choisir entre tous ces objectifs scientifiques, nous serions bien embarrassés. D’autant que dans de précédentes éditions de Ciel & Espace, nous vantions les qualités d’autres missions… Comme Laplace, un trio de sondes qui, par combinaisons de données, pouvait explorer le manteau et l’océan d’Europe, l’un des principaux satellites de Jupiter.

Ou encore Xeus, un observatoire en rayons X qui mettait les premiers trous noirs à portée de télescope. Sans oublier les merveilleuses missions Darwin, pour scruter les exoplanètes proches, et Marco Polo, qui devait se poser à la surface d’un astéroïde et nous en rapporter des échantillons.


À ce niveau de qualité, les conditions de choix sont celles des sauts technologiques qu’il faut franchir et, bien évidemment, le réalisme des coûts prévisionnels.

Certains projets resteront dans les cartons, d’autres devront attendre ou seront réalisés en coopération avec des pays pour qui ces thèmes mobilisent de plus grandes communautés. Mais quoi qu’il en soit, la richesse et la variété des propositions témoignent qu’en matière d’exploration, les scientifiques ne sont jamais à court d’idées. Dans ce numéro, nous avons choisi de vous présenter ceux qui concernent Vénus. La sœur infernale de la Terre. Parce qu’ils nous intriguent, nous concernent et nous font rêver. En cela même, ils deviennent nos nouveaux favoris.

Alain Cirou

Directeur de la rédaction de Ciel & Espace

 

 


Dès le 20 mars, on peut télécharger le magazine numérique sur le kiosque relay.fr (version payante) ou commander la version papier ou la version numérique en PDF.

A lire aussi, l'actualité sur www.cieletespace.fr et le hors série du moment :

Origines, comment tout a commencé


Et n'oubliez pas : plus de 300 podcasts audio vous sont proposés en ligne sur www.cieletespaceradio.fr


 

Share
Repost 0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 11:23

tourisme-spatial.jpgPodcast audio en deux épisodes avec Jean-Luc Wibaux, agent agréé Virgin Galactic.

Jules Verne en avait rêvé, les entrepreneurs du 21ème siècle veulent le faire !

Dans quelques mois, quelques années, il sera possible de s’offrir un ticket pour l’espace. Un billet d’avion spatial, pour accéder au balcon de la Terre et voir la planète d’en haut. Les ingénieurs sont prêts, les premiers tests ont eu lieu et les études montrent que les clients sont là. Pour preuve, les premiers billets ont été vendus !

Mais que seront ces « nouveaux voyages extraordinaires » et qui pourra en bénéficier ? Quelle est la nature de ce nouveau produit, le tourisme spatial, qui compte parmi ses principaux investisseurs les milliardaires du Web et les plus grandes entreprises de la planète ? Que se passe-t-il dans les coulisses et pourquoi les agences gouvernementales se méfient-elles de ces annonces jugées “farfelues” ?

Sans langue de bois, présentation de la réalité du tourisme spatial.

Episode 1
Episode 2


Share
Repost 0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 15:55


cryosat podcast cieletespaceC'est une mission ambitieuse : mesurer la hauteur et l'épaisseur des calottes polaires et de la banquise. Le tout au centimètre près et pendant plus de trois ans.

Le troisième satellite du programme d'exploration de la Terre de l'Agence spatiale européenne est très attendu. Après un premier échec au lancement il devrait, depuis des latitudes très élevées, et ce grâce au premier altimètre radar hyperfréquence tous temps, fournir aux scientifiques des mesures indispensables.

En observant le couvert glaciaire de la Terre, et en particulier, en montrant les changements qui affectent les régions polaires, ce satellite des glaces devrait contribuer à mieux comprendre la dynamique des masses glaciaires dans un contexte de variation climatique majeure.

Podcast audio avec Eric Pérez, directeur du développement Observation de la Terre et Science, Astrium.


Ecouter

 

Share

Repost 0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 16:10

20080701_AlainC_38.jpgOn ne reverra donc pas de si tôt des hommes sur la Lune. Trente-huit ans après la dernière expédition d’Apollo 17, dans les décors grandioses des collines de Taurus-Littrow, le président Barack Obama a tranché dans le vif en supprimant le programme Constellation, qui prévoyait un débarquement lunaire vers 2020.

Exit donc les lanceurs Arès 1 et Arès 5, la capsule Orion et le module d’alunissage Altaïr, toutes pièces indispensables au Meccano du retour conçu par la Nasa. Même si une bonne dizaine de milliards de dollars ont déjà été dépensés et que des images d’animation — conçues sous les deux présidents Bush — laissaient penser que l’engagement de ce programme était inéluctable…

Il fallait être bien naïf — et ne pas lire Ciel & Espace — pour penser qu’un programme encore mal défini, basé pour une large part sur des technologies disponibles et nécessairement budgétivore, ne pouvait être annulé. D’autant que, la crise économique aidant, le programme spatial américain, autrefois si populaire, ne dispose plus dans l’opinion publique d’une image d’intouchable. Pour la Nasa, le retour sur Terre est brutal. D’autant que, pour la première fois depuis 50 ans, le dogme du vol habité est mis à mal.

Certes, la vie de la station internationale est prolongée jusqu’à la fin de la décennie – il faut profiter des opportunités scientifiques offertes par cette infrastructure orbitale, qui aura coûté 115 milliards de dollars (1) depuis 35 ans.

Certes encore, le nouveau budget prévoit l’étude et la réalisation, via des sociétés privées, d’un moyen de transport d’équipages et de fret vers l’orbite basse. Mais, à l’horizon 2025, les astronautes américains n’auront plus de destinations et, peut-être même, plus de raison d’être.

La rupture est violente, mais sans doute nécessaire. En partageant la vision des experts du rapport Augustine (“Le programme spatial habité américain est sur une trajectoire non viable. Il perpétue la périlleuse pratique qui consiste à poursuivre des buts sans leur attribuer de ressources”), la Maison Blanche adopte aussi une grande partie de leur point de vue sur le futur. Mars reste une destination légitime, “en ligne de mire”, mais elle ne pourra être atteinte sans la mise au point de techniques innovantes. Sans une révolution totale des moyens du voyage spatial : carburants, moteurs, matériaux, systèmes vie, etc. Une nouvelle génération de fusées et de vaisseaux devra voir le jour pour rendre crédible le projet d’une mission internationale vers la planète rouge.

D’ici là, l’observation de la Terre et de son climat, la surveillance du Soleil, la détection des astéroïdes géocroiseurs, l’exploration robot des planètes et satellites du Système solaire, et la mise sur orbite d’observatoires dédiés à l’étude de l’Univers placent la Nasa au service de la science, du public et de ses décideurs politiques. En mettant la balle “Lune” dans le camp de la Chine et de l’Inde, et en se retirant du terrain, Obama place la Nasa sur une orbite excentrique. On jugera, dans d’autres générations, si elle est le début d’une révolution copernicienne.

 

(1) Chiffre estimé par Jacques Villain, historien de l’espace.

 

Alain Cirou

Directeur de Ciel & Espace

 

478_couv.jpgOn peut télécharger le magazine numérique sur le kiosque relay.fr (version payante) ou commander la version papier ou la version numérique en PDF.


A lire aussi, le hors série du moment :

Origines, comment tout a commencé

et De l'eau sur la Lune - sélection spéciale de Ciel & Espace.

Et n'oubliez pas : plus de 300 podcasts audio vous sont proposés en ligne sur www.cieletespaceradio.fr


Share
Repost 0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 11:49

picard-cnes.jpgPicard : un satellite va mesurer le diamètre du Soleil

Podcast audio en 3 épisodes avec François Buisson, chef du projet Picard au CNES et Gérard Thuillier, responsable scientifique de la mission, Insu/Cnrs/Latmos

Aussi incroyable que cela puisse paraître, en 2010, on ne connaît toujours pas bien le diamètre du Soleil. Et depuis Jean Picard qui en a réalisé la mesure précise au XVII ème siècle – pendant une période où celui-ci était presque dépourvu de taches – les observations réalisées à l’aide des éclipses de Soleil, des télescopes au sol ou des observatoires spatiaux n’ont pas permis de trancher la question qui taraude les spécialistes de notre étoile : y a-t-il un lien entre le diamètre du Soleil et son activité ?

Et en particulier, au moment où l’on s’interroge sur la pertinence des données des modèles climatiques, quelle est l’origine de la variabilité solaire et quelles relations ce dernier entretient-il avec le climat de la Terre ?

A grandes questions, grandes ambitions avec Picard, un microsatellite développé par le Cnes qui, comme avec Déméter et Parasol, propose aux scientifiques de réaliser de nouvelles mesures, au sol comme dans l’espace.

Episode 1

Episode 2

Episode 3



Voir aussi

La page du cnes sur le satellite Picard


Le Soleil expliqué aux enfants :

Picard, le Soleil et nous.

Le système solaire sur astrokids

Le Soleil sur curiosphère, le site éducatif de France 5

Du côté du Luxembourg, une page intéressante sur la Lune et le Soleil

Un petit "serious game" intéressant sur le site du cnes : redonner à chaque satellite sa mission

Pour les plus petits, Le Soleil, sur l'incomparable site de vidéo éducatives brainpop.fr

 

Si vous avez repéré des ressources éducatives intéressantes, n'hésitez pas à les partager sur notre page facebook


Share
Repost 0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 06:00

Ciel & Espace n'est pas un magazine comme les autres. C'est un magazine indépendant, édité par l'Association française d'astronomie, elle-même reconnue d'utilité publique. Et ça change tout ! Car l'indépendance, par les temps qui courent, c'est précieux !

Un magazine indépendant, pour nous, est un magazine qui choisit les sujets qu'il traite en fonction de l'intérêt d'une information, de la curiosité et de l'attente de ses lecteurs et non sur des critères marketing.

Un magazine indépendant, pour nous, est une équipe de personnes à la fois professionnelles et passionnées par l'astronomie et les sciences qui s'y rattachent, à l'écoute des remarques des lecteurs, en décryptage permanent desactualités du ciel et de l'espace pour ses lecteurs et en perpétuelle cogitation sur des projets nouveaux.

Un magazine indépendant, pour nous, est un moyen de diffuser le plus largement possible les informations sur le sujet qui nous intéresse : l'astronomie et toutes les thématiques qui s'y rattachent : l'astrophysique, la cosmologie, les planètes, les exoplanètes et la question de la vie dans l'univers, l'aventure spatiale, l'exploration de mars, la planète Terre (fragile vaisseau spatial), etc.

Un magazine indépendant, pour nous, est un magazine qui vit avec son temps et agit dans la sphère de la communication et de la diffusion d'information, pour faire circuler le plus largement possible les connaissances actuelles sur les sciences objectives. C'est pourquoi nous multiplions les initiatives du côté des supports numériques (notre webradio, les versions numériques de nos publications) et les actions avec des partenaires dont vous trouvez les échos sur ce blog.

Si notre sujet vous intéresse et si vous voulez soutenir notre indépendance et nos actions, abonnez-vous, ou achetez le magazine, c'est le meilleur moyen d'allier plaisir et action !

Si vous souhaitez relayer nos informations ou participer à des opérations avec nous, contactez-nous.

Si vous voulez simplement prendre le plaisir de découvrir l'astronomie ou vous tenir informé vous pouvez écouter nos podcasts sur www.cieletespaceradio.fr et suivre nos informations sur www.cieletespace.fr.

Si vous vous voulez être informés en temps réel des événements organisés à l'occasion de l'Année mondiale de l'astronomie, vous pouvez jeter un œil sur ce portail animé par l'Association française d'astronomie et de nombreux partenaires et si vous voulez recevoir nos news en direct, inscrivez-vous à notre newsletter.

Bon voyage dans les étoiles !




Repost 0
Ciel & Espace - dans Echos
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 15:47
galaxie.jpgPodcast en deux épisodes avec David ELBAZ, astrophysicien au laboratoire d'astrophysique des interactions multi-échelles (CEA/CNRS/Université Paris 7).

Comme les milliards d'étoiles qu'elles abritent, les galaxies ne sont pas éternelles… Et la Voie Lactée, notre propre village stellaire, n'est plus aussi féconde que dans le passé : tout au plus, cinq naissances d'étoiles par an…

Pourquoi et comment meurent les galaxies ?

Ont-elles épuisées toutes leurs ressources en gaz ou peuvent-elles se réveiller en grandes flambées d'étoiles ?

A quoi ressemblera l'Univers, dans des centaines de milliards d'années quand se seront éteints les derniers feux des galaxies moribondes ?

Une grande plongée dans les gouffres cosmiques ; ce qu'en connaît la science, ce qu'en imagine la fiction.

Episode 1

Episode 2


Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 12:24

Chaque mois, le magazine Ciel & Espace vous emmène explorer l’univers. Avec une rédaction composée de journalistes professionnels passionnés, pour la plupart depuis leur enfance, des photos issues des plus grands télescopes terrestres ou spatiaux, les actualités, les dernières découvertes décryptées pour vous… Nous essayons de réunir tous les ingrédients pour vous faire partager notre intérêt, notre curiosité, notre passion pour l’astronomie et l’aventure spatiale.

S’intéresser à l’astronomie et à toutes les questions qui se rattachent à la place de l’homme dans l’univers, c’est aussi se préoccuper de notre planète (fragile vaisseau embarqué dans l’immensité de l’espace, comme chacun sait), de son futur et de son environnement.

Notre magazine s’est mis à l’heure moderne et se lit en version papier ou en version numérique, sur ordinateur ou sur iPhone.

Depuis 2007, notre webradio, www.cieletespaceradio.fr propose des émissions courtes sur de nombreux sujets, téléchargeables gratuitement et accessibles à tout public.

Nos sujets s’écoutent donc également sur lecteur mp3 et autre iPod.

Tout au long de l'année, le magazine se met en quatre et couvre les manifestations scientifiques organisées à travers la planète.

Ce blog a pour vocation de relayer les multiples événements organisés et couverts par Ciel & Espace ainsi que les nouveautés publiées ou produites par les équipes du magazine et de la webradio.

Entrer dans l’univers de Ciel & Espace, c’est voir et entendre le monde différemment.

Passez le mot !

Repost 0
Ciel & Espace - dans Echos
commenter cet article

Sur Ce Blog

  • : Le blog événements du magazine Ciel & Espace
  • : Le blog événements de Ciel & Espace propose toutes les informations relatives aux événements et manifestations organisées ou relayées par le magazine, particulièrement nombreuses à l'occasion de l'Année mondiale de l'astronomie. On y trouve aussi les nouveautés du magazine et les annonces des podcasts diffusés sur la webradio www.cieletespaceradio.fr ainsi que les bonnes adresses sur le sujet.
  • Contact

Ciel et Espace

 


Revue indépendante éditée par l'Association française d'astronomie, reconnue d'utilité publique


Version numérique
Le sommaire
Je m'abonne
Newsletter
Webradio
Qui sommes-nous ?
Nous contacter



Lire sur mobile ou sur iPhone

Recherche

Buzz buzz buzz

Rejoignez-nous sur facebook





Rubriques